Archives de Tag: parents d’ado

Lorsque l’Ado paraît


Contrairement à l’enfant, qui naît à une date précise, à une heure précise, et le plus souvent dans un endroit précis, l’ado n’apparaît pas un beau (enfin, un) jour dans votre vie.

Ados de 15 et 16 ans ( détail ).

Vous aviez un enfant, avec des mots d’enfants, des rires d’enfants, des joies d’enfants, des  questions d’enfants, un amour d’enfant quoi, et voilà que peu à peu l’ado pointe sous l’enfancon.

Au début, on se méfie d’autant moins que le notre, c’est évident, est:
–       bien trop jeune pour commencer sa crise
–       bien trop sympa pour virer adocon
–       bien trop intelligemment élevé pour virer adocon
–       bien trop le notre pour être comme les autres.

Ah, ah, ah. Ah. Ah. Ah ?
Au début, c’est imperceptible. Un soudain refus de mettre son assiette dans le lave-vaisselle, un regard qui se teinte d’une once de mépris quand vous évoquez .. euh,  peu importe ce que vous évoquez, il suffit que vous évoquiez. D’autres indices ?
Des notes de techno qui font une apparition discrète, quelques culottes et/ou chaussettes qui fleurissent dans la salle de bain, une porte qui claque.
En quelques secondes, minutes, voire heure, tout rentre dans l’ordre.
Vous respirez, voire ne relevez pas.
Eh bien vous avez tort. La machine infernale est en route. Votre enfant est devenu un pré-ado, et vous mangez votre pain blanc : le pire est certain, le meilleur un souvenir. Bienvenue dans le monde des parents d’ado.

Age officiel
« Un adolescent est une fille ou un garçon âgé(e) entre 12 et 18 ans. On peut parler de pré-adolescence pour ceux et celles dont l’âge se situe entre 9 et 11 ans et de post-adolescence pour les 19-25 ans. »

 

Francine Boucher et Denise Martel
Source: L’Équilibriste, vol.4 No 9.

Et oui, vous avez bien lu. En gros l’adolescence commence à 9 ans pour se terminer à 25 … ce qui nous fait au bas mot, et pour les vraiment malchanceux, 16 ans. Ne parlons pas des familles nombreuses. Avec 4 enfants qui ont chacun 2 ans d’écarts, on en prend pour plus de vingt ans …

Une lueur d’espoir cependant. Par un subtil mécanisme que nous ne saurions décrire ici, mais qui est bien réel, les Ados se donnent le mot pour ne pas être au paroxysme au même moment. En clair, quand l’un donne son maximum, et Dieu sait qu’ils peuvent donner,  les autres se tiennent à peu près tranquilles.
Mais c’est reculer pour mieux sauter. Dès que l’un sort du champ, un autre y saute à pieds joints.